Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil Capacités expérimentales Moyens de caractérisation (analyses des eaux et des solides)

Moyens de caractérisation (analyses des eaux et des solides)

Des analyses pour quoi faire ?

La connaissance des caractéristiques mécaniques des roches passe par la mise au point de méthodes d'étude (écrasement, fluage, porosité, perméabilité) pour aboutir à l'élaboration d'outils d’attaque de ces roches (outils de foration, bancs d’essai de forage et modèles analogiques et numériques ….).

La caractérisation des pollutions relève du domaine de l’interaction entre les phases solides et les eaux (de surface, mais aussi en profondeur dans le cas de stockages). Le comportement des phases solides dépend des phases fluides qui les baignent et vice-versa. Ces études nécessitent donc de caractériser au mieux les phases solides et fluides pour pouvoir ultérieurement contraindre des modèles géochimiques. De plus, la compréhension du comportement d’un élément polluant dans son état actuel permet d'envisager des scénarios prédictifs pour intervenir sur les pollutions. La solidité de ces modélisations dépend directement de la finesse de la caractérisation des phases solides et des eaux et en tout premier lieu de la qualité de l’échantillonnage sur le terrain.

Le centre de Géosciences dispose de :

  • matériels de prélèvements garantissant la qualité des prélèvements de terrain (l’échantillonnage sur le terrain conditionne toutes les études qui  se feront à l’aval) ;
  • de laboratoires d'analyses des solides pour connaître la nature et l’arrangement des constituants minéraux  qui conditionnent leur réactivité ;
  •  d'un laboratoire d'analyses des eaux puisque l'eau est le vecteur principal de migration des éléments chimiques.

La finalité de la connaissance des  solides et des eaux est de proposer une modélisation géochimique des interactions solide/eau.

terrain
rx
 chromato-ion